Accueil

Citation Alcee..

 

................Chantal et Christophe Braun.

............Chantal et Christophe Braun

Domaine Camille Braun

Sur la route des vins, au coeur du vignoble alsacien se situe le paisible village d'Orschwihr, berceau de la famille Braun. C'est au sommet de la colline insolite du Bollenberg que la chapelle culmine et surplombe ce village. Tout autour s'étend le vignoble familial aux prestigieux terroirs du Pfingstberg, Bollenberg et Lippelsberg. En 1960, Camille Braun décida d'arrêter la polyculture pour se focaliser sur la plus belle d'entre toute, l'activité viticole. 27 ans plus tard, il confia la charge du domaine à ses enfants, Christophe et Marie-Laure. Aujourd'hui, leurs vignes s'étendent jusqu'à la commune d'Uffholtz, village natal de Chantal, l'épouse de Christophe. Leur conduite de la vigne se veut respectueuse de l'environnement et de l'originalité des différents terroirs. Les vins du domaine s'expriment avec une belle franchise et un parfait équilibre.

demeter

 

.....

........

 

Depuis son arrivée au domaine en 2008, Raphaël Saint-Cyr, qui représente la 4ème génération de vigneron de la famille, n'a de cesse de faire évoluer le vignoble de ses parents : convertion vers l'agriculture biologique, cuvées parcellaires aux longs élevages sur lies fines (de 6 à 18 mois), levures indigènes, extractions maitrisées - ici, on est bien loin des primeurs ! Faisant partie de cette nouvelle génération de vignerons dynamiques et ambitieux pour leur appellation, Raphaël cherche avant tout à ce que ses vins du Beaujolais soient l'expression la plus authentique de leur terroir de pierres dorées. Ses cuvées sont élégantes et d'une belle précision, le fruit est équilibré et la texture soyeuse. Une approche en biodynamie se murmure, Raphaël a de l'exigence pour ses vignes et sa femme Karine entend bien le soutenir et l'épauler dans cette démarche. Un grand vigneron en devenir, à découvrir sans hésiter.

 

Béatrice, Alain et Julien Ferran

Julien Ferran



Situé dans l'Entre-Deux-Mers, au coeur de l'appellation Haut-Benauge, sur la colline du Tucaou (prononcer le Tuquo) culmine un vignoble exclusif à la situation privilégiée. Acquise par la famille Ferran en 1976, la propriété est en pleine évolution depuis l'arrivée de Julien en 2007. Accompagné dans la relève par ses parents, Béatrice et Alain, ce biologiste de formation n'a de cesse de sélectionner, surveiller et comprendre ce terroir en observant la flore spontanée qui pousse dans les rangs pour analyser les caractéristiques et en déduire le travail du sol à mener (replantation, nouveau porte greffe). Ici on laboure encore, les jeunes parcelles au cheval, et ce depuis toujours, sans effet de mode. On stimule la vie des sols, on soigne la vigne avec précision. Certaines parcelles de Merlot ont ainsi plus de 50 ans. Membres de Renaissance des Appellations, les Ferran intègrent maintenant les méthodes de la Biodynamie. Leurs cuvées sont intensément délicates et savoureuses, elles expriment avec sincérité la typicité d'un terroir respecté.

 

 

 

Nicolas Despagne
Nicolas Despagne

 

Enracinée dans la terre saint-émilionnaise depuis plus de 3 siècles, la famille Despagne décline les métiers de la vigne et du vin depuis au moins 11 générations. En 1972, par succession, elle prend la direction d'une partie des vignobles acquis par Louis Rapin entre 1938 et 1964 à Montagne, Saint Emilion, à Pomerol et à Libourne. Héritier d'une longue tradition, Nicolas Despagne défend avec enthousiasme son éthique consacrée à préserver l'environnement, la qualité du vin et son authenticité. Dans son livre "Carnet de Vendanges", il immortalise la naissance du grand millésime 2005 au travers des Châteaux Maison Blanche, Tour de Corbin-Despagne et La Rose Figeac dont il avait la charge à l'époque avec sa soeur, Nathalie. Journal d'une récolte, insolite et particulier, cet ouvrage atteste la sincérité de son auteur, vigneron hors pair. Assisté par Corinne, son épouse oenologue (qui se "plaint" de n'être que trop peu sollicitée), Nicolas Despagne achève aujourd'hui le virage amorcé en 2000 par une certification en Biodynamie. Les vins prestigieux qu'il produit avec autant d'humilité sont incroyablement authentiques. Membre Renaissance des Appellations en 2017.





...........Franck et Fred Buisson

........Franck et Frédéric Buisson.....

Domaine Buisson

Installée dans le charmant village de Saint-Romain, la famille Buisson est vigneronne depuis 8 générations. Réparti sur 19 hectares, leur superbe vignoble offre de belles appellations issues de la Côte de Beaune telles que Volnay, Corton, Meursault et Pommard. En Saint-Romain, les Buisson ont fait le choix de cuvées parcellaires avec des lieux-dits spécifiques, souhaitant révéler la plus authentique expression de ce terroir. Depuis les années 2000, Franck et Frédéric assurent la relève et font bouger les lignes. Le vignoble est cultivé en agriculture biologique et la vinification se fait à l'intuition. Le temps, adapté aux millésimes, est entièrement consacré à l'écoute de leurs terroirs bourguignons. Les grands vins du Domaine éblouissent par leur complexité, élégance et finesse.

 


............

............Corinne, JP et Eve


Domaine Grossot

Situé à flanc de côteaux, entre Chablis et Tonnerre, le petit village de Fleys surplombe les 1ers Crus "Vaucoupin", "Mont de Milieu" et "Les Fourneaux" dont Corinne Grossot n'a de cesse d'admirer les paysages escarpés au sol caillouteux. Avec son mari Jean-Pierre et leur fille Eve, ils y produisent des vins ciselés d'une très belle tension qui offrent de grandes émotions minérales. Les 18 hectares de vignes que la famille Grossot possède depuis les années 1920 font parties des références incontournables du chablisien. Les soins apportés à la vigne sont manifestes et, si la culture est raisonnée depuis plus de 20 ans, le passage progressif en bio s'opère depuis 10 ans... jusqu'à utiliser leurs sarments de vigne pour chauffer intégralement leur domaine ! Au chai, les équipements sont modernes avec des bennes à double fond, une table de tri, 2 pressoirs pneumatiques. La descente des jus se fait par gravité et les cuves inox sont thermorégulées. Le vin est réparti dans 2 cuveries : l'une consacrée à la vinification du millésime en cours et l'autre réservée au vieillissement du millésime précédent. Les élevages durent entre 9 et 18 mois. Une attention marquée par la volonté de commercialiser des Chablis "attendus", aux équilibres parfaits. La barrique est utilisée avec parcimonie (30% maximum), privilégiant ainsi une expression précise du fruit sublimé par la salinité de l'huître fossile, joyau du vignoble chablisien.

En cours de conversion en agriculture biologique.



...........

..................Xavier et Mathieu Ledogar

 

Aux portes des magnifiques Pyrénées Orientales, face au littoral méditerranéen, entre garrigue parfumée et vignes gorgées de soleil, se situe le village languedocien de Ferrals les Corbières. En son centre historique, le domaine Ledogar. Depuis 3 générations, la famille Ledogar exploite 22 hectares de vignes aux cépages incroyablement variés et aux pieds étonnament vieux (entre 60 et 120 ans). Réparti tout autour du village, sur le précieux terroir de Boutenac, le vignoble familial est travaillé en agriculture biologique avec phytothérapie et biodynamie sur certaines parcelles. C'est en 1998 que le domaine familial s'émancipa de la coopérative locale et vinifia ses premières cuvées, à l'initiative de son successeur, Xavier Ledogar. Assisté par son frère cadet, Mathieu, il s'évertua à produire des vins de Corbières "pur sang". Aujourd'hui, les frères Ledogar ont trouvé leur style et cultivent avec excellence le fruit, le soleil et la fraîcheur. Adhèrents à l'association "Changer l'Aude en vin", ces jeunes vignerons dynamiques militent pour une expression authentique de leur terroir. Artisans engagés au grand coeur, ils font assurément partis de ces étoiles montantes de l'appellation Corbières.

 

 

PITHON, un nom qui résonne haut et fort dans la Loire ! A l'origine, le charismatique vigneron Jo Pithon qui possède un vignoble 9 hectares, reposant sur un massif armoricain d'une richesse exceptionnelle avec des poudingues de grès (galets et gravier réduits en poussière) et des spilites (roche de magma). La célèbre cuvée issue du COTEAU DES TREILLES est un véritable bijou de pureté. Les vignes plantées avant guerre avaient été abandonnées du fait de la pente raide qui peut aller jusquà 70% à certains endroits. En 1998, la famille Pithon avait relevé le défi de racheter les 70 parcelles auprès des 25 propriétaires différents pour défricher le coteau et replanter les vignes sur 3 hectares au coeur d'une zone NATURA 2000 (réserve naturelle régionale protégée). Aujourd'hui, Ivan Massonnat assure la relève du domaine. Avec l'acquisition récente de 16 hectares de vignes supplémentaires en AOP Savennières et Quarts de Chaume, le domaine s'affirme désormais comme la référence incontournable du CHENIN. En cuverie, l'expression authentique du terroir est recherchée avec des cuvées parcellaires pointues (Bonnes Blanches, le Clos des Ruchères, l'Ecart, etc). Les élevages sont longs (de 1 à 2 ans) et ils se font en barriques, demi-muid ou foudre. Déguster les vins du domaine, c'est la garantie d'un grand voyage ligérien !

En cours de conversion en agriculture biodynamique.

 

...............Vincent Caillé

...................................Vincent Caillé

 

Au coeur de l'appellation Muscadet Sèvre et Maine, sur le Fay d'Homme près de Monnières, la famille Caillé est propriétaire depuis 5 générations. Vincent Caillé, qui a repris le vignoble familial en 1986, fait partie d'une nouvelle génération de vignerons décidés à mener une politique de qualité sans concession. Avec l'entêtement du passionné, il produit des Muscadet Sèvre et Maine de haute expression. Sur des sols variés (gneiss, gabbro et orthogneiss), il travaille la terre avec labours ou enherbement naturel. Cultivées en "bio" depuis 1996, ses vignes s'épanouissent sur des sols vivants qui ont retrouvé leurs tulipes sauvages, une espèce protégée longtemps victimes des traitements chimiques de la région. Vincent Caillé fait partie de ces rares vignerons nantais qui produisent du Muscadet "bio", un vrai sacerdoce compte tenu du climat océanique et de la propension du cépage Melon à accueillir chaleureusement le mildiou.A la cave, il vinifie ses vins de façon traditionnelle avec des levures indigènes et de longs élevages sur lie. Ses cuvées, aux prix angéliques, sont d'une densité et sensibilité remarquables qui viennent redorer le blason d'une appellation renaissante.

 


...............Cyril de Benoist
...........Cyril de Benoist



Aux alentours du village de Saint Gemme se trouve une magnifique propriété du 17ème siècle. En son centre rayonne un château majestueux, le Nozay. Acquis par la famille de Benoist à la fin du 19ème siècle, le domaine est devenu viticole en 1971 lorsque Philippe et Marie Hélène ont décidé d'y planter la vigne. Aujourd'hui, 15 hectares de sauvignon entourent le château. Cet environnement isolé et préservé fait figure d'exception dans le vignoble sancerrois. Cyril de Benoist, conscient de son privilège, s'attache à en extraire la quintessence. Après avoir fait ses armes à Bouzeron chez son oncle Aubert de Villaine, actuel co-gérant du mythique domaine de la Romanée-Conti, il a rejoint le domaine familial en 1991. Soucieux de ses interventions, ce vigneron méticuleux s'est récemment équipé d'une station météorologique pour lutter avec précision contre les parasites de la vigne. Sans cesse à l'écoute de son vignoble, il cherche à comprendre son terroir pour mieux l'accompagner. Dans sa cave, étonnament creusée dans une butte exposée au plein Nord de la propriété, il vinifie son vin de façon traditionnelle. Son Sancerre est remarquablement intense. Le Domaine du Nozay demeure un Domaine viticole familial, isolé dans un havre de paix et de tranquillité. Le vin qui en est issu lui ressemble.

 

Michael Latz

Michael Latz


aspras

A l'entrée des Gorges de Bagorèse, sur la rive droite de l'Argens, une rivière enchanteresse aux reflets bleus turquoises surplombée par de superbes falaises abruptes, se trouve Correns, une village perdu dans la campagne provençale, en dehors des routes nationales. A quelques kilomètres de là, le domaine des Aspras qui raconte une belle histoire, celle d'une rencontre entre une famille et un terroir. Il y a 50 ans, Gottfried et Lisa Latz quittent le Congo belge, débarquent dans le sud de la France et s'installent à Correns en Provence où ils découvrent et se passionnent pour le vin. La famille achète alors quelques parcelles de vignes dont les raisins qu'elles produisent sont vendus au négoce. En 1971, quand Michael Latz, ingénieur agronome de formation, rejoint sa maman devenue veuve pour l'épauler, les premières bouteilles sont commercialisées et le domaine des Aspras voit le jour.
Aspras rend hommage à ce terroir exceptionnel de renommée séculaire, dont les moines de Montmajour avaient déjà salué le potentiel viticole hors du commun au 13ème siècle. Les collines calcaires à terre blanche qui l'entourent lui ont donné son nom d'asper-aspera, la rocaille en latin.
Ce terroir est cultivé en agriculture biologique, aujourd'hui à 95%. Une initiative du maire, Michael Latz, qui, dès 1995, a rassemblé les habitants de son village : Correns, 1er village BIO de France, se distingue par la qualité de vie préservée et une agriculture soucieuse de l'environnement.
Le Domaine des Aspras reprend la devise de la famille Latz : "Connais-toi toi-même" (nosce te ipsum). Son travail sur la terre et au chai est guidé par la volonté que les vins biologiques qu'il produit soient le plus juste reflet de la terre d'exception qui les voit naître.
Symbole de force et beauté, la Licorne nous invite à parcourir quelques pas de plus sur le chemin qui mène à la sagesse. C'est un beau voyage que nous offre la dégustation de ces grands vins, très confidentiels...

,

 

Claudie et Bertrand Cortellini
Claudie et Bertrand Cortellini

Domaine Rouge Garance

C'est à deux pas du Pont du Gard, dans le paisible village de Saint Hilaire d'Ozhilan, que Bertrand et Claudie ont choisi de s'installer en 1997. Après 20 ans de métier de viticulteurs adhérents à la coopérative locale, leur grande aventure a commencé. Grâce au soutien de leur voisin et ami, le célèbre acteur Jean-Louis Trintignant, leur rêve devint réalité. Leur envol fut immortalisé par le grand dessinateur, Enki Bilal, qui illustra leur première étiquette d'un oiseau, aujourd'hui devenu l'emblème du Domaine. Mais ici, la star, c'est Bertrand, l'âme du vin. En recherche permanente de progression, il travaille avec rigueur et précision. Ses vignes sont soignées en agriculture biologique, les vendanges sont manuelles et les vinifications naturelles. Avec la complicité de Claudie, son épouse, il cultive de façon subtile fraîcheur, parfums et onctuosité.



 

Fabine Jouves

Mas del Perié

Au coeur du village de Trespoux-Rassiels, le domaine Mas del Perié culmine le vignoble de Cahors du haut de ses 320m d'altitude. Lorsque Fabien Jouves reprend les rennes du domaine familial en 2006, ce jeune vigneron entend faire bouger les lignes de l'appellation historique du Cahors pour exprimer avec fraîcheur et finesse la pureté du fruit du cépage Malbec. Avec ambition et tenacité, il entreprend alors un long travail d'analyse des sols, de conversion en biodynamie, de longs élevages sur lies en foudre puis en amphore. Aujourd'hui, Fabien Jouves est un vigneron qui connait parfaitement son terroir et les murmures de sa vigne. A l'écoute permanente de ses cuvées parcellaires, il est devenu l'une des plus belles références de l'appellation Cahors. Toujours aussi joueur et passionné, Fabien Jouves produit des cuvées récréatives, plus confidentielles, issues de vieux cépages qu'il veut préserver. Le plaisir est assuré !

,demeter

.

 

Sur la colline lot-et-garonnaise qui l'a vu grandir, Frédéric Broutet a planté sa première vigne en 2006. Du haut de ses 50 ans, jeune comme son vignoble, cet ingénieur né Cognac a eu, non seulement le cran de revendre son entreprise parisienne de systèmes de détection d'orage, mais aussi d'oser réaliser son rêve, celui de devenir VIGNERON. Soutenu par sa femme, Véronique, il s'est ainsi lancé dans la plus belle aventure de sa vie. Dès le début, il a fait le choix courageux de cultiver son vignoble en agriculture biologique, jusqu'à fixer la vigne avec des poteaux en acacia naturel, 100% bio ! Pour dépolluer au maximum les eaux issues de son activité, il a également lourdement investi dans un chai Haute Qualité Environnementale. Après plusieurs années de travail acharné, ce néovigneron passionné est heureux. Son vignoble, au côteau merveilleusement bien exposé, s'étend sur 12,5 hectares et les premiers millésimes signent déjà la promesse d'un grand terroir. Ses cuvées, récompensées par la presse et les concours, sont intenses et généreuses, à la chair moelleuse et gourmande. Une belle signature à découvrir. Des vins de plaisir à partager sans modération.

 

 

 

................

............

 

 

 

.

C'est l'histoire de 2 familles champenoises, l'une propriétaire sur la Côte des Blancs, l'autre dans la vallée de la Marne. L'histoire d'un mariage heureux, celui de Caroline Picard et Olivier Collard. Héritiers de 4 générations de vignerons, ils ont pris leur envol en 2006 et investi les hauteurs du village de Villers sous Chatillon, le village qui a vu grandir Olivier. Leurs installations sont ambitieuses, alliant à la perfection tradition et modernité. Leur pressoir sépare le coeur de cuvées, les cuves sont thermorégulées, les pigeages lents et la macération à froid. Ici, on ne fait pas de fermentation malolactique, mais des élevages longs en foudre de chêne jusqu'à 2 ans. Le bouchage liège se fait dès la mise en bouteille et la liqueur de dosage est issue de jus de raisin. Cette exigence absolue se retrouve à la vigne, avec un travail respectueux de l'environnement et du terroir. Une philosophie qu'Olivier tient de son grand-père, René, précurseur dans la région. Leurs cuvées, résolument "haute couture", subliment le palais par leur raffinement et précision.

Récoltant-manipulant non certifié bio.

 

 

 

 

................

............

 

 

 

A l'origine de la brasserie, 2 cousins, Alexis et Vianney Madelin qui ont tous les 2 grandi en Bourgogne. Alexis a travaillé dans des vignobles à Châteauneuf-du-Pape, en Australie puis à Chablis pendant plusieurs années, et Vianney, après sa formation d'ébéniste, s'est dirigé vers le design d'objets, en travaillant pour des grandes marques de Champagne et spiritueux. Poussés par l'envie de proposer un produit artisanal français de qualité et par le désir d'un retour aux sources, en 2016, ils ont eu pour ambition de remettre au goût du jour la tradition de la bière locale là où le vin est roi, au coeur même de Chablis ! Leurs créations sont modernes,100% artisanales et biologiques. Produite à partir de différentes variétés d'orge rigoureusement sélectionnées et provenant toutes de Bourgogne, la recette, patiemment élaborée et bien gardée, s'inspire des bières fines et gustatives de haute gastronomie. MADDAM ce sont des bières naturelles, non filtrées et non pasteurisées au procédé de brassage unique de 60 jours (fermentation en cuve à 20-26°, mise en bouteille après ajout de sucre bio et levures, 2ème fermentation à 25° pendant 2 semaines, étiquetage puis élevage de 2 semaines avant commercialisation). Les bières de dégustation Maddam se distinguent des autres bières françaises par une mousse onctueuse, des bulles délicates et une texture en bouche douce et équilibrée.

 

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. Consommer avec modération - © 2018 BIOtiful wines